Comment ça apprendre à dire non ?

Oui, ce n’est pas si simple, de dire non. Il nous arrive régulièrement de se sentir obligé de dire oui. Tu sais, ce malaise que tu ressens, qui fait accélérer ton cœur dans ta poitrine, et ce petit toi sur ton épaule qui te dit “Dis non ! Tu te rends compte, tu ne peux pas accepter ça !”. Trop tard, le oui est déjà sorti de ta bouche.

Ça nous ai tous déjà arrivé et ce n’est pas agréable.. D’autant plus qu’une fois que c’est dit, il est très difficile de le retirer, au risque de passer pour une girouette, ou quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il veut.

Afin d’éviter les catastrophes, je pense qu’il est important d’apprendre à dire non. Dans tous les aspects de notre vie, que ce soit à titre personnel, comme professionnel. Ici, je parlerai du professionnel, parce qu’il nous met trop souvent dans l’embarras et si on peut l’éviter… c’est quand même mieux.

On pourrait croire qu’avec mon caractère bien trempé, je n’ai pas eu à faire de travail sur moi-même pour apprendre à le dire. Ça va peut-être t’étonner, mais j’ai trop souvent dit oui à des choses que je ne voulais pas faire. Du coup, le caractère n’a rien à voir là-dedans. Je pense que nous sommes très nombreux à dire oui pour faire plaisir, ou parce que ça nous rend mal à l’aise de dire non.

Dans le fond, ce ne sont pas les raisons pour lesquelles nous disons non qui sont importantes. En réalité, c’est même un détail. Nous ne devons pas nous justifier de tout, auprès de tous, et il faut l’accepter.

Bien souvent, le contexte professionnel nous enferme dans un rôle que l’on doit jouer. Ce “je dois rentrer dans le moule” qui nous poursuit (en tout cas, il me poursuit depuis longtemps perso !).

Dire non, c’est s’affirmer.

Personnellement, je préfère quelqu’un qui me dit “Écoute Pauline, je préfère te dire non, je ne maîtrise pas totalement, tu peux voir ça avec David, c’est vraiment son domaine” que quelqu’un qui me dit oui pour me faire plaisir !

En plus, tout le monde préfère ça non ?

Pourquoi c’est difficile de dire non ?

“J’ai pas osé” – “Je voulais pas le blesser” – “J’étais bien obligé, vu ce qu’elle a fait pour moi”

Ces mots te rappellent quelque chose ? Je sais. La plupart du temps, on n’ose pas dire non par peur de décevoir. Dans le travail, c’est souvent l’incapacité à dire non qui mène au burn-out.

« Lorsque vous dites oui aux autres, faites en sorte de ne pas dire non à vous-même ». Paulo Coelho

À cause d’un manque de confiance en soi

  • On pense à tort de ne pas avoir le droit de dire non
  • Parce qu’on pense être moins bien que les autres

À cause de nos peurs

  • Après avoir dit non, les gens vont nous critiquer
  • Il va falloir se justifier
  • Si on dit non, un conflit risque de se déclarer

À cause de ce que l’on croit

  • C’est mieux de faire plaisir aux autres
  • On est persuadé que c’est mal de dire non dans telle ou telle situation

Comment dire non ?

Dans la vie, il faut choisir ses batailles. Dans notre quotidien, au travail, nos mails peuvent rapidement devenir une to do list géante. Si tu commences à dire oui à toute les sollicitations… Tu ne sais pas à quelle heure tu vas finir !

Il y a plusieurs possibilités quand on souhaite dire non, sans froisser l’autre :

Ce n’est pas le bon moment

Ce non est à utiliser dans le cas où tu ne peux pas l’honorer en ce moment. Le mieux est de définir une autre date, si c’est possible. Mais à ne pas utiliser si c’est un non ferme ! Il ne faut surtout pas faire miroiter une suite si ce n’est pas le cas.

Je vais y réfléchir

C’est une bonne manière de laisser entrevoir un “peut-être” et de prendre réellement le temps d’y réfléchir après. Si tu n’es pas sûr de vouloir dire oui, cela va te permettre de gagner du temps pour éventuellement construire ton non.


Non, mais je peux vous recommander telle personne

Il m’arrive souvent d’utiliser cette formulation pour dire non. Dans ce cas, ce n’est pas parce que je n’en ai pas envie, mais plutôt par désir de bien faire. Je préfère faire quelque chose que je maîtrise, plutôt que de m’engager, alors que je sais le faire, mais à moitié ! Ta réputation te remerciera (le monde est très petit quand on fait mal les choses).

C’est important de pouvoir suivre ses envies et de toujours être en phase avec ses valeurs. Il faut prendre le temps de réfléchir avant de donner une réponse. C’est essentiel, c’est pourquoi il faut prendre son courage à deux mains et dire que tu as besoin d’y réfléchir !

Inutile de toujours chercher à se justifier. Bien évidement, cela dépend de la demande, mais il n’est pas toujours nécessaire de le faire. Tu as le droit de dire non (oui, absolument).

Enfin, je te conseille de ne pas céder et de ne pas chercher à trouver un nouvel argument à chaque insistance de ton interlocuteur. Là encore, tu as le droit de dire non et tu n’es pas obligé de te justifier. En plus, tes arguments ne sonnerons pas forcément bien dans les oreilles de l’autre, alors que pour toi, c’est totalement justifié. Question de point de vue !

Et toi, as-tu du mal à dire non ? As-tu une manière de le dire sans offenser ?