Si on met de côté les robots et l’intelligence artificielle, le futur du travail sera fait de télétravailleurs qui travailleront de chez eux mais aussi des espaces de coworking. Ils seront évidemment entourés des freelances et se mêleront peut-être parfois aux étudiants qui travaillent dans des cafés ou des bibliothèques. Plus nomade que jamais, le travailleur moderne que nous serons fera t’il disparaître la pause-café ?

C’est certain, tu hésites entre CDI, CDD et freelance. L’un te donne une sécurité, mais t’enferme, l’autre est précaire, mais te permet la sérénité pendant quelques mois, le dernier, est totalement instable mais te permet d’être libre comme l’air. Il semblerait que nous, les Millennials, ayons mis un coup de pied, sans le savoir, dans la fourmilière. En gros, on a mis le bordel !

Que deviendra notre pause-café ?

Par pause-café, je veux bien sûr parler des locaux dans lesquels nous nous rendons le matin pour aller travailler et rejoindre nos collègues, même si certains jours, on ne s’adresse pas la parole de la journée.

L’autre jour, je discutais avec une amie indépendante qui me disait “Je ne comprenais pas pourquoi je me faisais taper sur les doigts parce que j’avais 5 minutes de retard alors que l’horaire n’était absolument pas important. J’aurai pu arriver à 10h et partir à 18h au lieu de 17h, cela n’aurait strictement rien changé à mon travail.”.

Concrètement, à part les métiers qui sont au contact du public, j’aimerais que quelqu’un m’explique pourquoi certaines entreprises continuent à s’accrocher aux horaires bien rangés ?

Vient donc la deuxième question. Si les horaires bien rangés ne sont plus utiles en l’état actuel des choses, pourquoi continuer à faire venir tout le monde sur son lieu de travail ?

Quels sont les avantages du télétravail ?

Pour nous :

  • Choix du lieu de travail
  • Souplesse dans l’organisation du temps
  • Équilibre entre vie pro et vie perso
  • Réduction du temps de trajet et coûts de transports
  • Plus de pouvoir d’achat (dû à la baisse du coût des transports)

Pour l’employeur :

  • Réduction de l’absentéisme
  • Baisse des dépenses liées aux locaux de l’entreprise
  • Bénéfique pour la marque employeur
  • Amélioration de la qualité de vie au travail à moindre coût

Pour tout le monde :

  • Réduction de la pollution et de l’empreinte carbone
  • Plus d’embouteillage

Et les inconvénients alors ?

Pour nous :

  • Il faut savoir gérer son temps
  • Il faut maintenir des liens sociaux

Pour l’employeur :

  • Repenser l’organisation du travail
  • Changer le style de management

Pour tout le monde :

  • Rien, nada, nothing… 🙂

Toujours est-il que peu importe ton choix, CDI, CDD ou freelance, le télétravail fera indéniablement partie du futur de nos vies professionnelles. Je pense qu’il doit être largement mis en place et il est possible de le faire dans de nombreuses entreprises. Cela ne veut pas dire que tout le monde doit travailler de chez soi, sans jamais voir personne ! D’autant plus que le télétravail n’est pas fait pour tout le monde.

Je pense plutôt que le futur du travail sera à l’écoute des besoins du travailleur, et ce, peu importe son statut. Si tu aimes tant ta pause-café avec tes collègues, tu pourras le faire, si tu as envie de travailler à la maison le mercredi, tu pourras aussi.

« Nous vivons une transition très profonde d’un paradigme à un autre paradigme, celui d’une économie de masse à une économie de l’hyper-personnalisation », analyse de Laëtitia Vitaud, spécialiste des nouvelles organisations, du management et des nouveaux modes de travail.

Nous vivons à l’époque du tout sur-mesure, c’est peut-être ça, le futur du travail ?

Article largement inspiré de : “Le futur du travail va tuer votre boss” de l’ADN (que je t’invite à lire).

newsletter Powcka