Nous sommes de plus en plus nombreux à partir vivre à l’étranger quelques mois, pendant ou juste après nos études, et même à carrément prendre un congé sans solde !

75% d’entre nous (les 18-30 ans) rêvent de partir à l’étranger.

Sondage réalisé par Opinionway et Nomad Education.

Nous nous projetons de plus en plus dans des carrières à l’international. Ce qui était hier marginal devient la norme aujourd’hui. Je peux d’ailleurs en témoigner puisque j’ai vécu et travailler au Canada pendant plusieurs mois en 2016. Aujourd’hui, l’envie d’étranger ne m’a jamais quittée.

Envisager de partir à l’étranger, c’est vouloir s’enrichir d’une autre culture, vivre ailleurs, sortir de sa zone de confort et découvrir le monde autrement.

La gap year

La gap year est assez répandu dans les pays anglo-saxons. Le principe ? Une fois que tu as ton BAC en poche, tu te prends une année sabbatique pour réfléchir à ton avenir. Parcourir le monde, voyager, t’instruire, bref, être loin des bancs de l’école.

Un recul de plus en plus nécessaire. Aujourd’hui, on nous demande de commencer à construire notre avenir dès le collège. Qu’on se le dise honnêtement, pour une majorité d’entre nous, c’est la pire période de notre vie et pourtant, une période décisive pour beaucoup de choses. Une fois l’étape “école minimum” passée, le moment est peut-être venu de prendre du recul ?

En France, les recruteurs commencent enfin à comprendre et voir l’intérêt de tels voyages. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Aujourd’hui, l’étranger n’est pas réservé qu’aux étudiants en manque d’aventure. Lorsque je suis partie vivre à Montréal, j’avais déjà eu plusieurs expériences professionnelles en France, je sortais d’un BTS en alternance. L’étranger, c’est possible à n’importe quel moment de ta vie, en fait.

Pourquoi partir à l’étranger ?

1 – Pour apprendre une langue

Rien de mieux que l’immersion pour apprendre une langue ! Les débuts sont un peu chaotiques, mais tu seras obligé de t’y mettre pour te faire comprendre.

Lorsque je suis partie travailler au Canada, j’ai travaillé dans un magasin situé dans un quartier anglophone de Montréal. En gros, je n’avais pas trop le choix, il fallait que je parle anglais ! La direction m’avait laissé ma chance en me disant que toute manière, je n’aurai pas le choix, lol. J’ai beaucoup appris auprès de mes collègues, je les entendais parler avec la clientèle, puis j’ai aussi pris l’initiative d’apprendre le vocabulaire du domaine d’activité dans lequel j’étais, c’était le minimum : pouvoir répondre aux clients et les aiguiller dans leurs achats.

Courage, tout est possible !

2 – Enrichir ton CV

Aujourd’hui, l’expérience à l’étranger est plutôt bien vu par les recruteurs. Tu vas pouvoir mettre en avant tous les enseignements retirés de cette expérience.

3 – Prendre confiance en toi

Pour beaucoup d’entre nous, avoir confiance en soi n’est pas chose aisée. Partir vivre à l’étranger un temps, ce n’est pas toujours simple. La distance avec tes proches peu parfois être pesante, tu es donc beaucoup plus sujet.e à des coups de blues. Bien sûr, cela dépend de chacun. Mais en gros, tu vas passer par des étapes que tu n’as pas l’habitude de traverser, elles te rendront plus fort.e. Tu en sortiras grandi et plus confiant.e !


4 – Découvrir une autre culture

Découvrir d’autres modes de vie et s’intéresser à une autre culture te permettra d’avoir une plus grande ouverture d’esprit. Grâce à cette expérience tu auras un point de comparaison avec ce que tu as toujours connu, et je t’assure que ça change beaucoup de choses.


5 – Oser faire de nouvelles choses

C’est ce qui va te donner le plus de force et de satisfaction. Que tu sois de nature à oser ou non, cette expérience te mettra face à certains obstacles que tu ne pourras pas contourner !

“Si tu veux quelque chose que tu n’as jamais eu, il faudra faire quelque chose que tu n’as jamais fait.”

newsletter Powcka