Pour notre génération, les millennials (1987 ≈ 1997), il n’est pas rare de ne pas savoir ce que nous voulons faire de notre vie. Peut-être parce que nous avons un champ incroyable des possibles, mais peut-être aussi parce qu’on nous demande de savoir ce qu’on veut faire de notre vie depuis qu’on a 15 ans ! Alors, comment trouver sa voie ?

Franchement, à 15 ans, c’est trop tôt, on le sait tous ! Ce n’est pas une période de la vie des plus agréables et faire le bon choix à cet âge-là relève du brio ! Si tu as toujours su ce que tu voulais faire et qu’aujourd’hui, tu es accompli dans cette voie, sache que ça ne tombe pas sous le sens de tout le monde (bien au contraire).

Actuellement, tu es en période de chômage, tu passes de job en job, sans savoir où tu vas vraiment ? Ou alors, tu es en poste, et tu ne te sens vraiment pas à ta place ? Certaines personnes ont la chance d’avoir quelques pistes sur leur avenir, mais d’autre, et c’est peut-être ton cas, ne savent strictement pas quoi faire.

Pour essayer d’y voir plus clair, j’ai essayé de condenser quelques conseils qui pourront, je l’espère, t’aider à entrevoir le bout du tunnel.

Le bilan

Ce n’est pas peut-être pas ce que tu as le plus envie de faire, mais c’est sûrement le bon moment pour faire un bilan de ta vie professionnelle. C’est même ce qu’il faut faire.

Qu’est-ce qui t’as plu ces dernières années dans tes différents jobs ?

Qu’est-ce que tu as préféré faire ? Qu’est-ce que tu as détesté ?

Est-ce que tu peux identifier un domaine dans lequel tu es plus doué qu’un autre ?

Cela va te permettre d’identifier ce qui te plaît mais aussi, ce que tu n’aimes pas faire. On sous-estime trop souvent les possibilités qu’on élimine, ou les pistes qu’on a raturés, pourtant, elles nous donnent de véritables indications !

Tes rêves enfouis

Les rêves que nous avons au fond de nous, révèlent énormément de choses. À toi de prendre le temps de répondre à ces questions, et les réponses que tu y apporteras ne sont pas anodines.

Si tu pouvais échanger ta vie avec celle de quelqu’un d’autre, qui serait cette personne ? Ensuite, demande toi pourquoi cette personne t’inspire. Évidement, le but ce n’est pas d’envier quelqu’un, ce n’est pas un bon sentiment (en tout cas, de mon point de vue). Par contre, tu peux très bien admirer quelqu’un, ou avoir un modèle. Ça peut très bien être un ami entrepreneure, comme quelqu’un de célèbre.

Si la peur n’existait pas, que ferais-tu ? C’est souvent la peur qui nous paralyse et c’est dommage de passer à côté de son destin, tu ne penses pas ? Peut-être que tu veux créer une chaine youtube, mais tu as peur du regard des autres ? Peut-être que tu aimerais concrétiser une idée que tu as depuis quelque temps et monter ta boite ? Je ne peux pas le savoir à ta place. Réfléchis-bien.

Et si demain, tu pouvais tout faire ? Si demain, tu n’avais plus de barrières financières ? Cette question, on se l’est tous posé à un moment ou à un autre.. On s’est tous surpris à rêver de gagner au Loto (mais encore faut-il y jouer ?), et à se demander, qu’est-ce que je ferais ?

Maintenant, à toi d’identifier ce qu’il en ressort concrètement..

Trouve ton IKIGAI

IKIquoi ?

Si tu n’as jamais entendu parlé de l’IKIGAI, c’est le moment pour moi de t’en dire un peu plus. L’IKIGAI est une méthode japonaise pour trouver sa voie. Pour certains, c’est même une façon de vivre ! Lorsque cette méthode est adaptée à ta vie professionnelle, elle permet de vraiment trouver le job qu’il te faut, celui qui a un sens.

Je te conseille de le faire dans un endroit calme et si possible, seul.e. Ça ne va pas te demander d’investissement particulier, hormis une feuille et un stylo. Par contre, ne t’attends pas à trouver ton IKIGAI en 5 minutes, ça prend un certains temps. Tu auras peut-être même besoin d’y revenir, de laisser reposer certaines choses..

Voilà un schéma que tu devras réaliser sur une grande feuille blanche, une fois avoir répondu à ces 4 questions :

Quelles sont tes passions ?

Il n’y a pas de limites à cette question. Qu’est-ce que tu aimes dans la vie ? Qu’est-ce que tu aimes faire ? As-tu des passions ? Ça peut aussi être les choses qui t’inspirent dans ton quotidien…

Pour quoi es-tu doué ?

Si si, tu es doué pour quelque chose ! C’est sûr. Nous avons tous un domaine dans lequel nous sommes bons. Tu dois absolument l’identifier. En général, si lorsque nous sommes bons dans quelque chose, ça nous plaît, aussi.

Quelles sont tes compétences professionnelles ?

Quelles sont les choses que tu sais faire et pour lesquelles tu pourrais être payé ?

En quoi peux-tu être utile au monde ?

Quel impact souhaites-tu avoir dans la vie des gens ? Tu veux les aider ou les accompagner ? (par exemple) Est-ce qu’il y a des causes que tu souhaites défendre ?

Il faut maintenant remplir le schéma. Au niveau des intersections des cercles, tu dois sélectionner l’information la plus pertinente, tout ça t’amèneras vers ton IKIGAI…

Maintenant, au travail ! 🙂

Je suis toujours à la recherche de nouvelles personnes à interviewer. Si tu as trouvé ta voie après une prise de conscience, n’hésite pas à me contacter.